Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Fragments d'elles...

Publié le par Supernova


















Voilà, c'est terminé. Je n’irai plus marcher à Beaubourg, traverser la rue et sonner au numéro X de la rue Rambuteau. Je n’irai plus revoir les filles et dresser leur chien soumis.

Dire que c’est là que tout commença. Enfin, tout… ou presque. C’est là que je vécus mes plus belles extases, et quelques angoisses terribles. C’est là que je connus ma 1ere Muse et quelques blessures délicieuses. Des Belles ayant tué leur Prince pour rejoindre dans cette Maison leurs sorcières sublimes. Femmes d affaires, femmes enfant, femme fatale, tantôt ange, parfois étrange, mi ivre, mi libre, un grain rebelle, et re-belle. Femme toujours.

Cheveux courts, ou longs, rasés, tressés, nattés, décolorées, des strip-teaseuses, des accros à la pudeur, des trop heureuses ou trop tristes ; des boulimiques, une anorexique, deux ou trois toxicos, et une psycho aussi ; des grandes âmes, des grandes dames, souvent trop heureuses ou toujours trop tristes.

Alors, dimanche ce sera fini. C’est un secret entre vous et moi. 
Je ne veux pas de soirée d’adieu. Et pourtant... .

pix : Hellen Von Unwerth

Commenter cet article

najat 11/09/2007 16:36

ou vas tu???
tu ne me connais pas mais je passe trés souvent pour te lire...j'admire ta facon d'ecrire...il est vrai que je ne t'ais jamais laissé de commentaire mais je n'ais pas la plume facile....
j'espère que tu reviendras trés vite

Fée.erie 07/09/2007 16:07

Le vertige de quelque chose qui commence est toujours celui de quelqu chose qui fini.......
 
Je te souhaite de planer, de te laisser porter par les courants ascentionnels et de temps à autre te poser parmi les terriens/iennes pour raconter ton vol avant de reprendre la route vers le ciel.......

yellowmoon 07/09/2007 00:32

je continue dans mon état de fan pour te souhaiter un bon brighton *  ville tourmentée qui t'inspirera surement pour écrire tes mots de livre * fais rentrer tes affaires dans deux sacs maximum, le reste c'est du superflus * sweet dreams xx